Foire aux questions

Changer de langue:

Q: Vous ne trouvez pas votre baacode?

R: le Baacode à neuf caractères est attaché à la couture intérieure de la plupart des nouveaux vêtements Icebreaker. L'utilisation du BAACODE a été introduite en août 2008. Par conséquent, les vêtements achetés avant cette date ne possèdent pas de BAACODE. Pour identifier les hauts Icebreaker dont l'origine peut être retracée, demandez au commerçant de vous montrer les nouvelles gammes Icebreaker. Faites l'expérience de la technologie BAACODE en utilisant le code de démonstration 213C3F390.

Q: Un Baacode, qu'est-ce que c'est ?

R: À partir d'août 2008, les vêtements Icebreaker auront un Baacode unique qui les associera au lot de fibres mérinos qui aura servi à leur fabrication. Une étiquette amovible invitera les clients à taper leur Baacode sur www.icebreaker.com/baacode afin de remonter jusqu'à l'élevage néo-zélandais dont provient la fibre de leur vêtement. Ils pourront découvrir les éleveurs et les conditions de vie des moutons, puis suivre le parcours de la fibre jusqu'aux usines qui tricotent, teignent, finissent, coupent, assemblent et expédient les vêtements.

Q: La traçabilité, qu'est-ce que c'est ?

R: Le concept de traçabilité désigne la possibilité pour le consommateur de suivre le parcours d'un produit, depuis sa source jusqu'aux rayons de vente. La traçabilité gagne actuellement en popularité dans le secteur de l'agroalimentaire. Le Baacode permet à Icebreaker d'incorporer la traçabilité dans sa chaîne de distribution.

Q: Pourquoi Icebreaker a-t-elle décidé de lancer le Baacode ?

R: Icebreaker est fière de sa chaîne de distribution. Nous pensons que pour les consommateurs, l'introduction des principes de transparence et de traçabilité dans la production de nos vêtements est une assurance supplémentaire de l'intégrité avec laquelle ils sont fabriqués.

Q: Qu'est-ce que les consommateurs verront une fois sur le site Icebreaker.com ?

R: Ils seront en mesure de taper leur Baacode sur le site afin de suivre le parcours de la fibre de leur vêtement, des élevages de moutons de l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande aux usines où les vêtements sont tricotés, teints et assemblés.

Q: La réalisation de ce projet a-t-elle été difficile et coûteuse ?

R: Oui. Nous disposons depuis toujours des documents qui nous permettent de rattacher les vêtements aux élevages dont leur fibre provient, mais la mise à disposition de ces informations en ligne a nécessité de longues heures de saisie de données. Nous utilisons des logiciels spécialement développés à cet effet pour collecter les données à tous les niveaux de notre chaîne de distribution et nous effectuons une mise à jour de ces données quotidiennement. Cela représente beaucoup de travail, mais nous pensons que le Baacode en vaut la peine.

Q: Est-ce que tous les élevages avec lesquels vous travaillez participent au projet Baacode ?

R: Non, pas encore, mais nous allons continuer à ajouter des élevages au site.

Q: Pourquoi n'est-il pas possible de remonter jusqu'au mouton ou à l'élevage dont provient la fibre du
vêtement ?

R: La fabrication d'un Icebreaker de bonne qualité est comparable à la production d'une bonne bouteille de vin. Il faut un bon mélange de fibres mérinos qui ne peut être obtenu qu'en s'approvisionnant dans différents élevages afin de créer un mariage parfait. En moyenne, les fibres de chaque vêtement associé à un Baacode proviennent des mérinos d'environ cinq élevages.

Q: Quelle proportion de vêtements Icebreaker a un Baacode ?

R: La plupart des vêtements Icebreaker ont un Baacode. Et nous ajoutons continuellement de nouveaux produits au programme.

Q: De quelle manière Icebreaker mesure-t-elle le succès du programme Baacode ? Ce programme va-t-il continuer ?

R: Nous sommes impatients de voir comment les consommateurs vont accueillir le Baacode et de recevoir leurs suggestions pour son amélioration. Nous avons l'intention de poursuivre le développement de ce programme.

Q: Les consommateurs peuvent-il poser des questions à Icebreaker en ligne ?

R: Oui. N'hésitez pas à nous envoyer un e-mail à baacode@icebreaker.com Nous vous répondrons aussi rapidement que possible.

Q: Avec quelles usines Icebreaker travaille-t-elle pour fabriquer ses vêtements ?

R: Icebreaker travaille avec un certain nombre d'usines en Chine, avec une usine de lavage de la laine française (qui recycle et épure ses eaux usées et extrait la lanoline pour la vendre à l'industrie des cosmétiques), avec une usine de filage allemande (qui réutilise la chaleur produite par le traitement dans son système de climatisation), et avec une usine de confection (qui réduit sa consommation d'énergie grâce à la teinture à grande échelle et dispose également d'une unité de recyclage des eaux usées sur site afin de réutiliser l'eau de teinture). Cette usine fonctionne selon une solide éthique sociale et environnementale.

Q: Icebreaker impose-t-elle des règles de conduite à ses usines sous-traitantes ?

R: Oui. Nous avons défini des normes d'éthique sociale auxquelles tous nos sous-traitants doivent se conformer et que nos clients peuvent consulter en ligne sur Icebreaker.com/sustainability. Icebreaker sélectionne ses partenaires sur la base de critères très stricts afin de former un partenariat dit « étroit et profond ». En d'autres termes, nous choisissons de travailler avec un petit nombre de partenaires avec qui nous développons des liens étroits.

En règle générale, pour devenir partenaires d'Icebreaker, les fabricants et leurs fournisseurs doivent :

  • faire preuve d'une éthique commerciale irréprochable et travailler dans une usine moderne et parfaitement entretenue ;
  • avoir accès aux technologies les plus récentes ;
  • respecter leur personnel et leur procurer un environnement de travail chaleureux et humain ;
  • procurer un bon éclairage naturel, un air propre et des conditions de travail sans risque pour la santé ;
  • être certifiés ou en cours de certification dans le cadre d'un programme de garantie qualité international (tel que ISO 9001) ; être certifiés ou en cours de certification dans le cadre d'un programme international de management environnemental (tel que ISO 14001) et/ou être en conformité avec les normes environnementales Oeko-Tex applicables aux produits textiles ; et s'efforcer d'intégrer des pratiques durables dans leur activité.
  • assumer l'entière responsabilité de leurs vêtements à chaque étape de la production et exiger des usines de production sous-traitantes qu'elles se conforment à ces normes de travail.

Il n'existe pas d'usine parfaite, mais nous pensons que celles avec qui nous travaillons font partie des meilleures.

Q: Icebreaker autorise-t-elle le mulesing ?

R: Le mulesing implique l'ablation d'un morceau de peau au niveau de la queue du mouton, afin d'éviter la transmission de la myase. Aucun des moutons des élevages auprès desquels Icebreaker s'approvisionne n'a été soumis à cette pratique. Maintenir le meilleur bien-être animal possible représente un aspect essentiel des principes d'Icebreaker, basés sur le respect de la nature, de l'éthique sociale et du développement durable.

Icebreaker a noué des liens étroits avec les éleveurs qui produisent sa laine mérinos. Ils sont tenus de respecter cinq exigences fondamentales en ce qui concerne le bien-être animal :

  • Eau et nourriture abondantes ;
  • Protection appropriée contre les intempéries ;
  • Traitements préventifs appropriés et suivi vétérinaire adéquat ;
  • Élimination de toute détresse ;
  • Nécessité d'adopter un comportement normal.

Les éleveurs travaillant avec Icebreaker doivent également traiter leurs chiens avec respect.

Vous avez d'autres questions ? N'hésitez pas à nous les envoyer. Nous publierons les meilleures questions reçues ainsi que nos réponses.